Actualités

Persévérante

Lorsque Maria Levin débute sa formation d’agent de magasinage en 2013, elle est la seule apprentie dans ce domaine sur le site d’Alsdorf. Aujourd’hui devenue tutrice, elle contribue à la formation des nouvelles recrues, parmi lesquelles de plus en plus de femmes.

Maria Levin aime être en action
Maria Levin aime être en action

Maria aime les voyages plus que tout. Elle se réjouit d’ores et déjà, une fois les restrictions liées au Covid-19 levées, d’organiser à nouveau des excursions pour elle et ses amis. Aussi, rien de plus logique pour cette jeune femme de 32 ans que de travailler au centre logistique Maas-Rhein d’Alsdorf, près d’Aix-la-Chapelle. « Au centre, je peux veiller à ce que les marchandises partent et arrivent à l’heure, dit-elle, en ajoutant : la logistique est vraiment fascinante, car on ne s’ennuie jamais et on a tous les jours de nouveaux défis à surmonter. »

Les défis, elle les a toujours brillamment relevés. Née à Omsk, en Sibérie, elle a rejoint l’Allemagne en 1997 avec ses parents. Bien sûr, les débuts dans sa nouvelle patrie n’ont pas été faciles, se souvient-elle. « Mais je n’avais qu’un but, toujours progresser. » À l’issue de sa formation scolaire, cette jeune femme déterminée s’est tracé un parcours professionnel bien à elle. Après une année d’activité en France, elle a travaillé dans la vente au détail, la vente en ligne et la production. Puis un jour, une offre d’emploi de DACHSER a retenu son attention. 

« Dans le cadre de ma candidature, j’ai fait un stage d’une semaine au cours duquel j’ai pu participer à la réception des marchandises dans l’équipe de l’après-midi. Je n’avais aucune expérience de la logistique, mais j’ai tout de suite aimé ça », explique Maria. Le 1er août 2013, elle débute sa formation d’agent de magasinage à Alsdorf. Première femme du site à exercer cette profession, elle a d’emblée été très bien acceptée : « Bien sûr, j’ai dû m’imposer dans ce milieu d’hommes, mais ils ont tous été très ouverts et serviables. »

Accrobranche pour la cohésion d’équipe

Maria se remémore aujourd’hui avec un immense plaisir les temps forts de sa formation. Elle se rappelle ses premières armes avec la préparation des commandes assistée par la réalité augmentée (« Pick by Vision »), grâce à des lunettes de réalité virtuelle. Elle se souvient aussi de la belle ambiance lors des activités de cohésion d’équipe organisées par l’agence : « Un jour, dans un parcours d’aventure en forêt, le responsable d’agence s’est même joint nous pour l’épreuve d’accrobranche. Ce genre d’expérience permet d’avoir une vision toute différente de ses supérieurs. »

Ici, l’aspect humain garde tout son sens. On cherche toujours à s’adapter et trou-ver des solutions pour tous.

Aujourd’hui encore, Maria considère les bonnes relations entre les collaborateurs comme l’un des plus grands avantages d’une entreprise familiale : « Ici, l’aspect humain garde tout son sens. On cherche toujours à s’adapter et trouver des solutions pour tous. » Elle-même a pu ces dernières années bénéficier de cet esprit, souligne-t-elle, notamment dans le cadre de la planification des ressources. Depuis 2018, Maria suit en effet, parallèlement à son travail, une formation pour acquérir une maîtrise en logistique. Et, en accord avec la direction de son équipe, elle peut en général travailler aux horaires qui lui conviennent le mieux.

Parfaitement intégrée dans un milieu auparavant exclusivement masculin : la gestion des stocks
Parfaitement intégrée dans un milieu auparavant exclusivement masculin : la gestion des stocks

Un potentiel reconnu

Ces facilités tiennent aussi au fait que le site a reconnu les énormes capacités de cette jeune femme d’une grande intelligence. Maria s’est hissée au poste de conseillère adjointe la sécurité pour le transport par route de marchandises dangereuses. Elle veille par ailleurs au respect des consignes d’arrimage des charges lors de l’expédition des marchandises. Depuis 2019, elle est responsable de l’accueil des nouveaux collaborateurs de l’entrepôt : « J’ai édité une brochure pour les nouveaux entrants et assure des formations. » Elle est aussi présente dans l’entrepôt pour seconder les nouveaux arrivants ayant encore des lacunes. « J’établis des statistiques que j’exploite ensuite pour contribuer à l’amélioration continue de nos processus logistiques au sein de notre organisation. » 

Cette activité est très importante dans cette période de crise liée au Covid-19. Il s’agit de respecter les distances de sécurité avec ses collègues et de bien observer les gestes barrières, notamment de se laver et de se désinfecter régulièrement les mains. Malgré la situation, tout doit fonctionner sans anicroche. « Nous continuons bien sûr de travailler en équipe, mais selon la devise ‘Ensemble, mais à distance’. Nous sommes bien évidemment tous très heureux que notre travail en arrière-plan puisse contribuer au maintien de l’économie et de la vie quotidienne, et de ressentir une profonde gratitude en retour », explique Maria.

Dans ces temps difficiles, elle sait aussi offrir son aide là où on a besoin d’elle. Ce que Maria apprécie tout particulièrement dans son travail, c’est sa diversité, mais aussi le fait que, depuis ses débuts chez DACHSER, la logistique s’est toujours plus féminisée : « À l’époque, j’étais la première dans ce domaine. Aujourd’hui, les femmes s’affirment de plus en plus. » Dans ce site au confluent de trois pays, le travail ne manque pas pour DACHSER : en cette période de crise sanitaire, les marchandises sont acheminées

l’intérieur de l’Allemagne, mais aussi expédiées vers la Belgique et les Pays-Bas, ainsi que d’autres pays européens, ce qui convient parfaitement la passionnée de voyages qu’est Maria.

Contact Raisa Mertens