Actualités

Connectivité - Un regard sur les technologies futures

LPWAN, NB-IoT et LTE-M, de quoi s'agit-il réellement ? Quels avantages ces technologies futures offrent-elles particulièrement pour la logistique ?

La connectivité est la clé de la logistique de demain</span>

En plus de faciliter l'échange de données, la connectivité consiste également à générer davantage de données à partir de la chaîne logistique. Diverses équipes de recherches du DACHSER Enterprise Lab s'efforcent de tirer parti des possibilités de « l'Internet des objets »; (IdO) dans la pratique. Cela inclut l'utilisation de smartphones et d'applications ainsi que de capteurs innovants qui peuvent fournir - entre autres - des données de localisation pour les envois, les marchandises ou encore les containers.

Les réseaux étendus de faible puissance (LPWAN) sont l'une des technologies de l'Internet des objets (IdO). Ces nouvelles fréquences radio permettent la transmission de petites quantités de données sur une longue distance. Les LPWAN sont donc parfaitement adaptés à l'utilisation de capteurs dans le domaine de la logistique. Les solutions LPWAN les plus connues sont LoRa, Sigfox, LTE-M et NarrowBand IoT (NB-IoT).

Les heures d'arrivée peuvent être calculées avec plus de précision à partir de données en temps réel.

NB-IoT et LTE-M sont de nouvelles possibilités de communications mobiles au sein du réseau LTE (4G) et sont en cours de déploiement dans de nombreux pays du monde. En Allemagne, par exemple, le NB-IoT devrait être disponible dans tout le pays d'ici la fin de 2019, tandis qu'aux Pays-Bas, le déploiement a déjà été achevé l'année dernière. Une faible consommation d'énergie, des normes de sécurité élevées et des coûts d'investissement et d'exploitation nettement inférieurs. Voici les critères qui rendent l'utilisation de cette nouvelle technologie très attrayante, en particulier pour le suivi des actifs et des envois. Le géolocalisation permet de calculer avec plus de précision les temps d'arrivée des véhicules, des containers, des expéditions et bien plus encore à partir de données en temps réel. Cela permet, par exemple, d'améliorer la planification du déchargement d'un camion.

Un autre avantage du LTE-M et du NB-IoT est que les fréquences radio sont prêtes pour l'avenir. Ces deux normes doivent être intégrées dans le sous-réseau 5G prévu pour les communications de type machine massive (mMTC). Cependant, il faudra encore quelques années avant que les travaux de construction du 5G mMTC ne commencent. Une autre raison pour laquelle le passage au LTE-M et au NB-IoT est inévitable est que les réseaux de communications mobiles 2G et 3G actuels, qui sont actuellement utilisés dans le monde entier pour la géolocalisation, seront progressivement éteints au cours des prochaines années. Certains pays comme la Corée du Sud, Taiwan et la Suisse ont déjà commencé leur désactivation.

Contact Joanne Fernandes