Communiqués de presse

Une croissance bien proportionnée

Le prestataire de services logistiques règle sa croissance sur 5,5 % ; les exportations en Europe restent le moteur de croissance ; nouveaux records en termes d'envois, de tonnage et d'effectifs.

Au cours de l'exercice 2018, DACHSER a réussi à maintenir le cap d‘une croissance substantielle. Le prestataire logistique a augmenté son chiffre d'affaires consolidé de 5,5 %, le portant à 5,57 milliards d'euros. Le nombre des envois a crû de 2,5 %, comme l'année précédente, pour atteindre 83,7 millions, tandis que le tonnage global a progressé de 3,0 %, pour atteindre 41,3 millions de tonnes. Avec 30 609 collaborateurs, soit 1511 de plus que l'année précédente, DACHSER annonce également un nombre record de collaborateurs.

Au Benelux, le prestataire de services logistiques a augmenté son chiffre d’affaires brut de 9,9% à 305,8 millions d’euros. Le nombre de missions a augmenté de 5,0% à 3,0 millions; le tonnage a augmenté à 1,3 million de tonnes. Les 838 professionnels de la logistique, associés à des procédures efficaces et à une interaction harmonieuse et responsable les uns avec les autres, constituent la force de réseau.

DACHSER Intelligent Logistics
DACHSER Intelligent Logistics

L'environnement économique a de nouveau favorisé la croissance du groupe logistique présent dans le monde entier. Des défis sont cependant devenus de plus en plus perceptibles : la pénurie de chauffeurs professionnels et de logisticiens qualifiés, des goulets d'étranglement en termes de capacité dus au manque d'espace de chargement et aux pointes saisonnières de la demande, sans oublier les incertitudes croissantes concernant l'interdiction des véhicules diesel, le Brexit et l'avenir des relations commerciales internationales. « Depuis 2018 au plus tard, la gestion de ressources limitées est devenue une compétence clé de la logistique, explique Bernhard Simon, CEO de DACHSER SE. Dans ce contexte, il est impératif d'aborder le thème de la croissance de manière réfléchie. Il convient de la gérer de manière à préserver un équilibre sain entre la qualité, les processus et les coûts. En effet, nos collaborateurs et nos clients ne bénéficieront de la croissance que nous réalisons qu'à condition qu'elle soit durable. »

Depuis 2018 au plus tard, la gestion de ressources limitées est devenue une compétence clé de la logistique.Dans ce contexte, il est impératif d'aborder le thème de la croissance de manière réfléchie. Il convient de la gérer de manière à préserver un équilibre sain entre la qualité, les processus et les coûts. En effet, nos collaborateurs et nos clients ne bénéficieront de la croissance que nous réalisons qu'à condition qu'elle soit durable.

Bernhard Simon, CEO de DACHSER SE

Le point sur les domaines d'activités

Le business field Road Logistics, qui englobe le transport et le stockage de biens industriels (European Logistics) et de produits alimentaires (Food Logistics), a de nouveau connu un développement dynamique, lequel s'est traduit par une hausse du chiffre d'affaires net consolidé de 6,6 %, pour atteindre 4,47 milliards d'euros.

La business line European Logistics (EL) a réalisé la plus forte croissance avec un chiffre d'affaires net de 3,55 milliards d'euros, en augmentation de 7,0 %. Le nombre des envois et le tonnage se sont améliorés chacun de 3,1 %. « Les quatre business units régionales de la business line EL ont fortement stimulé les activités du réseau. Ces quatre entités de la business line EL continuent de croître et de se renforcer mutuellement grâce aux synergies du réseau dans le domaine de l'exportation », précise Bernhard Simon.

La business line Food Logistics a elle aussi enregistré un chiffre d'affaires solide en 2018. Le chiffre d'affaires net consolidé a progressé de 5,3 %, se montant à 917 millions d'euros. Si le nombre des envois n'a qu'à peine changé par rapport à l'exercice précédent, le tonnage s'est accru de 2,0 %. « Menée avec résolution, notre stratégie qualité porte ses fruits : depuis de nombreuses années, DACHSER Food Logistics poursuit une courbe ascendante et génère de la croissance dans les domaines des transports nationaux et de la logistique contractuelle. De même, le trafic transfrontalier affiche des taux de croissance encourageants, déclare Bernhard Simon. Ceci étant, le manque d'espace de cargaison et de chauffeurs ainsi que les fluctuations croissantes des activités saisonnières impactent nos performances d'une manière de plus en plus perceptible ».  

Le business field Air & Sea Logistics reste volatil. Les effets de change, la baisse des tarifs de fret ainsi que la baisse des volumes entre la Chine et l'Europe ont fait stagner le chiffre d'affaires net consolidé à environ 1,19 milliard d'euros. La baisse de 2,9 % du nombre des envois a été compensée par une croissance du tonnage de 6,6 %, réalisée principalement dans le fret maritime. « Nous aurons remplacé toutes les solutions isolées par notre système de gestion propriétaire Othello à l'horizon de 2020. Avec le déploiement complet de ce système en Chine, nous avons franchi une étape importante en 2018, se réjouit Bernhard Simon. Mais la maîtrise et le contrôle d'interfaces complexes et l'intégration profonde de nos systèmes logistiques sont autant de facteurs clés d'une croissance créatrice de valeur dans le fret aérien et maritime. C'est pourquoi nous avons tout intérêt à investir dans l'intégration et la standardisation, comme cela a été le cas auparavant avec le transport terrestre en Europe ». 

DACHSER Intelligent Logistics
DACHSER Intelligent Logistics

Pour DACHSER, les investissements dans les salariés, les capacités et l'innovation sont essentiels à la réalisation d'une croissance soutenue en période de pénurie de ressources. Le groupe a investi 126 millions d'euros dans ses installations logistiques, ses systèmes informatiques et ses équipements techniques au cours de l'exercice 2018. 234 millions ont été inscrits au budget de l'exercice 2019. DACHSER se concentre en outre sur la formation, obtenant des succès remarquables, notamment dans le domaine des chauffeurs professionnels. « Avec aujourd'hui 207 stagiaires chez DACHSER Service & Ausbildungs GmbH, nous sommes désormais l'un des plus grands formateurs de conducteurs en Allemagne. Mais nous allons porter notre attention également sur la qualification de logisticiens pour nos entrepôts de manutention et de stockage », explique Bernhard Simon. 

Ces dernières années, nous avons investi dans la formation du personnel, les systèmes informatiques, des nouveaux bâtiments et dans notre vaste réseau de transport. Tous ces développements et investissements ont contribué à cet excellent résultat.

Aat van der Meer, Managing Director de DACHSER Benelux

Développements au Luxembourg

En Luxembourg également, la croissance observée ces dernières années s'est poursuivie. Le chiffre d'affaires a augmenté de 11,3% à 15 millions d’euros, le tonnage de 6,4% à 80.000 et le nombre d'expéditions de 6,1% à 0,2 millions. Cela s'explique en partie par les conditions économiques favorables, mais l'expansion croissante du réseau européen joue également un rôle. En 2018, l'effectif de DACHSER en Luxembourg comptait 42 employés. Cela a permis une croissance de 8% par rapport à 2017.

 « Ces dernières années, nous avons investi dans la formation du personnel, les systèmes informatiques, des nouveaux bâtiments et dans notre vaste réseau de transport. Tous ces développements et investissements ont contribué à cet excellent résultat. » dit Aat van der Meer, Managing Director de DACHSER Benelux.

Depuis 2014 les différentes divisions de DACHSER, les activités aériennes et maritimes d’un côté et le transport routier de l’autre, ont une coopération intense. « Il y a une demande croissante pour des solutions globales, pour un seul partenaire qui fait tous les processus de logistique tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Par la puissante combinaison des différentes divisions, nous pouvons fournir des solutions globales à nos clients. Le client n’a qu’un seul interlocuteur qui gère le processus logistique complet. Une numérisation approfondie joue un rôle majeur.

Van der Meer: « Nous continuerons d'investir dans des collaborations étroites avec les établissements d'enseignement et nous essaierons d'inspirer encore plus activement les jeunes et les demandeurs d'emploi pour des emplois dans le domaine de la logistique, tels que les chauffeurs et le personnel de la logistique, afin de relever ces défis. »

Contact Raisa Mertens