Actualités

Tout en mains

Avec un nouvel appareil portatif et une application développée en interne, DACHSER équipe ses conducteurs et conductrices d’un système d’assistance complet qui les guide de manière intuitive et fiable dans tous les processus logistiques du transport courte distance.

Pour développer SAM chez DACHSER, des experts de l’informatique et du transport courte distance ont travaillé main dans la main avec les agences et les conducteurs.
Pour développer SAM chez DACHSER, des experts de l’informatique et du transport courte distance ont travaillé main dans la main avec les agences et les conducteurs.

Semblable à un téléphone portable un peu plus robuste, comme ceux utilisés pour les activités de plein air, le nouvel assistant personnel numérique baptisé SAM (pour Short Distance Assistance Mobile) renferme une petite révolution technologique pour la logistique du transport courte distance. À l’ère du numérique et des technologies applicatives, pour aider ses conducteurs et conductrices courte distance, DACHSER a développé un nouveau système d’assistance qui sera déployé dans toute l’Europe en moins de deux ans. Il remplace l’actuel outil de communication mobile pour le transport à courte distance NVO (pour Nahverkehr-Online).

Le fait que la maintenance et l’actualisation du système d’exploitation Windows CE, utilisé par le NVO, ne soient bientôt plus assurées, est l’une des raisons qui nous ont conduits à revoir le matériel et le logiciel de nos appareils portatifs. « Le moment était venu de migrer vers un nouveau système. Dans le cadre du projet Idea2net ‘Short Distance 2.0’, nous avons analysé et redéfini le transport courte distance et ses processus. L’introduction d’une nouvelle génération d’appareils marque une étape importante du processus de digitalisation », explique Thomas Schmalz, Head of Production Management chez DACHSER qui, avec Eva-Maria Marcour, Head of Systems Management TMS & Operations, a lancé à l’échelle européenne la migration vers de nouveaux appareils et de nouveaux systèmes. D’ici septembre 2021, 8 823 appareils seront échangés dans 144 lieux d’exploitation différents.
​​​​​​​

Flexibilité maximale pour le transport courte distance

« Avec le passage à une nouvelle génération d’appareils et au système d’exploitation mobile Android, nous avons jeté les bases des développements futurs dans le domaine de l’informatique mobile », indique Thomas Herkommer, Department Head TMS Road chez DACHSER. Les mises à jour logicielles et applicatives devraient ainsi pouvoir être sécurisées à long terme. « Cela nous offre un maximum de flexibilité et de capacité de planification pour répondre à toutes les exigences futures des solutions mobiles numériques », explique Thomas Herkommer.

Par rapport aux ordinateurs de poche existants, SAM dispose de nombreuses innovations facilitant le quotidien des conducteurs, des agences et aussi des clients. La principale concerne l’utilisation intuitive. « Nul besoin de manuel d’utilisation pour comprendre et utiliser SAM. Toutes les fonctions sont explicites et consultables dans les langues qui nous intéressent », indique Dominik Schnatterer, Department Head Production Processes & Development.

La liste des avantages de SAM est impressionnante : à la pointe de la technologie mobile, ces nouveaux ordinateurs de poche présentent une performance de lecture nettement meilleure et une fonction téléphonique intégrée. Le système doit également optimiser la manipulation des supports de manutention. « Pour la première fois, les conducteurs peuvent enregistrer numériquement leurs différences. Ils peuvent ainsi les traiter sans papier en cas de changement de support. C’est beaucoup plus facile pour tous les acteurs », souligne Dominik Schnatterer.

« L’introduction d’une nouvelle génération d’appareils marque une étape importante du processus de digitalisation », explique Thomas Schmalz, Head of Production Management chez DACHSER.

Le système évolue sans cesse avec l’intégration de nouvelles fonctions. Dans sa « version 2 », il offre de nouveaux avantages pratiques, notamment une fonction photo pour documenter d’éventuels dommages liés au transport ou les documents d’accompagnement, ainsi qu’un navigateur intégré et une fonction traduction. Désormais, les conducteurs peuvent également communiquer avec leur agence par chat.

Pour développer SAM chez DACHSER, des experts de l’informatique et du transport courte distance ont travaillé main dans la main avec les agences et les conducteurs. « Une communication franche entre tous les intéressés et plusieurs cycles d’innovation étroitement imbriqués avec des ‘sprints intermédiaires’ ont considérablement contribué au développement et au déploiement ultrarapides de SAM. Une innovation si complexe associée à une telle capacité de mise en œuvre, c’est exceptionnel », se réjouit Dominik Schnatterer.

« Pour la conception de SAM, nous avons toujours pris en compte la perspective des conducteurs, nous les avons accompagnés et observés sur leurs itinéraires. « De la pratique pour la pratique », tel a été notre crédo. Il s’agissait pour nous de rester très proches des conducteurs et d’intégrer leur expérience des techniques de communication les plus avancées. En utilisant des applis chaque jour sur son smartphone personnel, on apprend à mieux utiliser des appareils dans le cadre professionnel. »

SAM (pour Short Distance Assistance Mobile)
SAM (pour Short Distance Assistance Mobile)

Pas à pas dans le réseau européen

Un changement d’appareils et de système à l’échelle européenne ne peut se faire en un claquement de doigts. Les contraintes techniques et organisationnelles nous obligent à procéder étape par étape. Ainsi, DACHSER a testé en mai 2019 la première application sur le nouvel ordinateur de poche distribué dans les agences d’Öhringen et de Bad Salzuflen. Les résultats tirés de cette expérience ont été pris en compte dans la première version de SAM, qui a été lancée en octobre 2019 à titre d’essai dans les agences de Langenau et Hof en Allemagne, et de Niort en France. Depuis mai de cette année, le déploiement et le remplacement des appareils battent leur plein.

« Il s’agit maintenant d’exploiter les deux systèmes, SAM et NVO, en parallèle et sans baisse de qualité jusqu’à ce que SAM équipe toutes les agences », indique Thomas Schmalz. Les retours vraiment très positifs des conducteurs et des agences confirment le bien-fondé de l’approche adoptée. « Cela nous rend même un peu fiers de ce que nous avons accompli », conclut-il. 

Contact Raisa Mertens