Actualités

Dialogue entre nations et cultures

Dans le cadre d'un projet d'échange jeunesse entre DACHSER et Terre des hommes, cinq jeunes de Zambie se sont rendus en Allemagne en juillet. Ils travaillent avec les jeunes employés de DACHSER sur des thèmes urgents : la gestion des déchets, la protection de la nature et la sensibilisation des familles et de l'environnement professionnel. Le projet est soutenu par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement.

Programme d’échange jeunesse entre DACHSER et Terre des hommes

« Il ne fait aucun doute que je tirerai profit de cette expérience, des échanges, des nouveaux contacts et des idées pour de futures collaborations », dit Ireen Ng'andu de Zambie. « C'était intéressant de voyager à travers le pays pour présenter nos idées de projets. J'ai vraiment hâte de changer les choses à Livingstone et de partager mes expériences avec les gens là-bas. »

Priorité à la gestion des déchets

Cette visite a marqué une nouvelle étape dans la coopération entre le prestataire logistique et l'organisation d'aide à l'enfance Terre des hommes. Un groupe de jeunes Allemands ayant déjà visité la Zambie, il était temps d’organiser la visite retour. Outre divers ateliers, la délégation zambienne s'est rendue dans un centre de recyclage et a discuté du système d’éducation allemand avec des stagiaires du siège social de DACHSER à Kempten. Dans le cadre du projet, les jeunes Zambiens se sont particulièrement intéressés aux aspects de durabilité, comme le fonctionnement de l'usine de biogaz dans une ferme biologique. Lors de groupes de discussion sur les ressemblances et différences culturelles, les invités zambiens ont parlé des possibilités de carrière en Zambie après l’école. Le projet a également des effets sur les participants allemands : un projet sur le thème de la biodiversité a vu l’installation deux colonies d'abeilles s'établir sur le campus du siège de DACHSER à la fin juillet.

« Nous vivons dans un monde globalisé, et le seul moyen d'y parvenir à long terme, c'est la compréhension et l’écoute de chacun », déclare Bernhard Simon, PDG de DACHSER, qui a soutenu et s'est vivement intéressé au projet. Après la fin du projet en décembre de cette année, les jeunes allemands et zambiens resteront en contact et échangeront des idées, jouant un rôle actif dans le dialogue entre les nations et les cultures.

Contact Joanne Fernandes