Des vaccins pour Berlin

Vaccins, équipements de protection et logistique intelligente : face à la pandémie, le Sénat de Berlin s’appuie sur une logistique vaccinale et un partenariat bien rodé, notamment avec l’agence DACHSER de Berlin Schönefeld.

Des vaccins.
Des vaccins.

« C’est vraiment incroyable, mais grâce à notre esprit d’équipe, nous avons réussi. » Lorsque Olaf Schmidt se remémore 2020 et les derniers mois de 2021, il s’étonne encore de ce qui a été accompli et sourit de satisfaction. Le General Manager du centre logistique Berlin Brandebourg de DACHSER à Schönefeld évoque la pandémie de COVID-19, la course contre la montre et la logistique intelligente utilisée pour approvisionner de manière fiable la population en équipements de protection et en vaccins.

Mais chaque chose en son temps. À la mi-mai 2020, l’administration du Sénat de Berlin a contacté le centre logistique de Berlin Brandebourg de DACHSER pour qu’il organise très rapidement le stockage et la distribution de masques et d’équipements de protection. « Il était urgent d’agir », se souvient Olaf Schmidt. C’est pourquoi DACHSER a rapidement répondu présent. Fin juin, le centre logistique a fait le nécessaire pour stocker 130 conteneurs maritimes. En juillet, trois Boeing 747 étaient attendus. « En l’espace de quatre semaines, nous avions à nouveau 8 000 palettes en stock. »

« Mais ce n’était qu’un début », indique Falk Wenk, Contract Logistics Manager du centre logistique de Berlin Brandenbourg. « Le stock de palettes entreposées a encore aug - menté pour atteindre 11 000 en janvier 2021, mettant à rude épreuve tous nos effectifs et nos systèmes. » Pour Falk Wenk, le stockage et la distribution de masques et de tests de dépistage rapide relèvent de la logistique contractuelle classique. « Les processus sont bien rodés chez DACHSER, même avec une charge de travail élevée. Les vaccins sont venus s’ajouter ensuite. »

Appel à l’aide de l’administration du Sénat

Le 27 décembre, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a délivré les autorisations de mise sur le marché des premiers vaccins. S’attendant à cette décision prévisible, l’administration du Sénat de Berlin avait pris contact avec DACHSER le 7 décembre en ces termes : « Nous avons un problème... ». C’est ainsi qu’avait débuté la discussion se souvient Olaf Schmidt. Puis il avait poursuivi : « Vous nous avez aidé dans la logistique des équipements de protection. Votre système logistique permet-il également de gérer l’entreposage de vaccins ? »

« La logistique vaccinale constituait pour tout le monde un défi avec divers impondérables ; nous n’avions aucun schéma directeur, poursuit Olaf Schmidt. Au début, un prestataire de services pharmaceutiques a dû stocker les vaccins dans un entrepôt sécurisé par l’armée allemande. Ce site dispose de congélateurs à très basse température, jusqu’à -75 °C. Nous avons ensuite fait appel à notre système de gestion d’entrepôt Mikado pour assurer l’entreposage et démarrer les livraisons. Nous nous sommes aussi occupé d’acquérir des conteneurs réfrigérés adaptés au stockage des vaccins, que nous avons livrés aux six centres de vaccination de Berlin, aux pharmacies des hôpitaux et aux équipes de vaccination mobile. » En parallèle, la livraison d’équipements de protection et, surtout, de tests de dépistage rapide à destination des écoles, s’est poursuivie.

« Nous réjouissons de pouvoir, grâce à notre savoir-faire logistique, apporter notre contribution à la société et à la lutte contre la pandémie. »

« Le travail d’organisation a été considérable », ajoute Olaf Schmidt. Il y a eu, entre autres, des réunions quotidiennes avec tous les participants au projet vaccinal de Berlin, la collaboration avec les prestataires pharmaceutiques et la coordination des escortes policières pour les véhicules de livraison. 

Afin de livrer les vaccins aux centres de vaccination en toute sécurité et dans le respect des règles de pharmacovigilance, et aussi d’assurer la traçabilité des différents lots, DACHSER s’est appuyé pour le transport terrestre sur son système de gestion du transport Domino, et pour l’entre posage, sur le logiciel de gestion d’entrepôt Mikado. « C’était la condition de base pour avoir un processus logistique vaccinal structuré et une gestion prévisionnelle de la dis tribution des vaccins, souligne Olaf Schmidt. À la livraison des premières doses, nous avons de suite planifié les deuxièmes doses requises dans le processus vaccinal et réservé les capacités nécessaires. »

Caisses isothermes pour le transport des vaccins.
Caisses isothermes pour le transport des vaccins.

Des solutions isothermes réalisées par l’atelier

Pour la logistique vaccinale, l’agence DACHSER de Berlin devait se procurer rapidement environ 150 conteneurs de transport réfrigérés pour produits pharmaceutiques. Cela a été rendu possible grâce à une relation de longue date avec un client. Comme il faut 48 heures pour reconditionner les blocs réfrigérants de ces conteneurs, DACHSER a rapidement installé une caisse mobile isotherme dans l’entrepôt. « Nos collaborateurs de l’atelier ont confectionné des étagères sur mesure pour les blocs réfrigérants des batteries. Les entretoises conçues pour les blocs réfrigérants sont également des solutions astucieuses, idéales pour la manutention et le reconditionnement. Cela a été un vrai plaisir de voir l’engagement de tous les membres de l’équipe », indique Olaf Schmidt.

Le fait que les entrepôts et les transports soient surveillés exprime en partie la passion inhérente à la logistique vaccinale en période de pandémie. La fourniture de vaccins ayant été retardée une fois en mars à cause d’un camion de livraison défaillant, les tabloïds ont immédiatement titré « chaos vaccinal ! ». « Mais nous et notre partie de la chaîne logistique, n’y étions pour rien », précise Olaf Schmidt. Aujourd'hui, il ne peut s’empêcher de sourire de cette brève agitation médiatique. « Aujourd’hui, DACHSER fait l’objet d’une plus grande attention, qui est loin de se cantonner au seul projet vaccinal », poursuit Olaf Schmidt. Et il ajoute avec fierté : « Nous réjouissons de pouvoir, grâce à notre savoir-faire logistique, apporter notre contribution à la société et à la lutte contre la pandémie. »

Contact Raisa Mertens