Communiqués de presse

DACHSER s'appuie sur le moteur traditionnel de sa croissance

Nette progression du chiffre d’affaires de 1,6 % en 2019 ; augmentation du transport routier européen de 2,9 % ; 151 millions d'euros d'investissements dans des installations logistiques et des systèmes informatiques

Malgré une conjoncture mondiale qui ne cesse de s'assombrir, DACHSER a poursuivi sa croissance en 2019. Le prestataire logistique a en effet augmenté son chiffre d'affaires net consolidé de 1,6 %, le portant à 5,66 milliards d'euros. Une fois encore, la croissance a reposé sur le Business Field Road Logistics, qui avec 4,60 milliards d'euros a connu une progression de 2,9 %. Cette hausse est tempérée par une baisse de 4,1 % dans le Business Field Air & Sea Logistics, baisse qui résulte essentiellement d'un fléchissement de l'activité de fret aérien pour les clients du secteur automobile.

DACHSER 

s'appuie sur le moteur traditionnel de sa croissance
DACHSER  s'appuie sur le moteur traditionnel de sa croissance

À la hausse du chiffre d’affaires au niveau du groupe s'oppose un recul des chiffres en matière d'envois et de tonnage. Si les expéditions ont connu une baisse de 3,7 %, passant de 83,7 à 80,6 millions d'envois, le tonnage a légèrement baissé de 1,0 % par rapport à l'année précédente, reculant de 41,4 à 41,0 millions de tonnes.

Lorsque le vent économique tourne, la qualité et la fiabilité sont plus importantes que jamais. C'est pourquoi nous redoublons d'efforts pour qualifier et motiver nos équipes, et pourquoi aussi nous investissons régulièrement dans notre réseau, nos processus et notre informatique.

Bernhard Simon, CEO de DACHSER

« Lorsque le vent économique tourne, la qualité et la fiabilité sont plus importantes que jamais, indique Bernhard Simon, CEO de DACHSER. C'est pourquoi nous redoublons d'efforts pour qualifier et motiver nos équipes, et pourquoi aussi nous investissons régulièrement dans notre réseau, nos processus et notre informatique. »

Le point sur les domaines d'activités

Le Business Field Road Logistics, qui englobe le transport et le stockage de biens industriels (European Logistics) et de produits alimentaires (Food Logistics), demeure tout à la fois un facteur de stabilité et un moteur de croissance dynamique de l'entreprise. En 2019, ce Business Field a augmenté son chiffre d'affaires net consolidé de 2,9 %, le portant de 4,47 à 4,60 milliards d'euros. La Business Line European Logistics a contribué à hauteur de 3,63 milliards d'euros (+2,4 %) aux recettes de Road Logistics. « L'évolution positive de la logistique contractuelle dans l'Europe tout entière joue en faveur de la vigueur persistante du transport transfrontalier. Même si la situation sur le marché du fret s'est améliorée au cours de l'année 2019, la pénurie de chauffeurs et de main-œuvre qualifiée reste le défi prioritaire en Allemagne ainsi que dans bien d'autres pays d'Europe », indique Bernhard Simon.

La Business Line Food Logistics enregistre la croissance la plus nette de l'exercice 2019. Passant de 917 à 964 millions d'euros de chiffre d’affaires, le domaine de la logistique des denrées alimentaires a connu une augmentation de 5,1 %. Les envois ont reculé de 1,7 % alors que le tonnage a marqué une légère augmentation, avec une hausse de 0,6 %. « La logistique des denrées alimentaires constitue un pilier particulièrement solide de notre modèle économique depuis des années, ajoute Bernhard Simon. Les alliances avec nos partenaires du réseau EFN (European Food Network) se sont révélées extrêmement stables et fructueuses. »

Le Business Field Air & Sea Logistics a affiché en 2019 un recul de son chiffre d’affaires de 1,19 à 1,14 milliard d'euros, soit moins 4,1 %, tandis que le nombre des envois a marqué un retrait de 5,6 %. « Dans le fret aérien et maritime, nous ressentons la très grande volatilité de l'activité, qui souffre beaucoup des bouleversements du commerce mondial, poursuit Bernhard Simon. La demande de transports particulièrement faible du secteur automobile en Allemagne se fait nettement sentir sur notre activité de fret aérien. » En 2019, DACHSER a posé des jalons afin de mieux préparer ce Business Field pour l'avenir. Ce sont d'une part l'extension du portefeuille clients aux entreprises pharmaceutiques, des sciences de la vie, de la mode et du sport, et d'autre part l'extension des transports ferroviaires sur la nouvelle route de la soie. L'intégration des transports aériens et maritimes avec le réseau de transport routier européen, notamment dans le domaine du groupage, s'est poursuivie. Le système de gestion des transports propriétaire Othello est par ailleurs déployé pratiquement dans le monde entier. « D'ici le milieu de l'année 2020, nous traiterons 99 % de nos envois grâce à ce système. Les progrès ainsi accomplis en matière d'efficacité et de productivité se traduiront par une nouvelle valeur ajoutée pour nos clients », conclut Bernhard Simon.

Pour continuer d'améliorer la qualité de ses prestations, l'entreprise familiale a investi au cours de l'année dernière 151 millions d'euros dans la construction et l'extension de quais et d'entrepôts, ainsi que dans ses systèmes informatiques et ses équipements techniques. Des investissements d'un montant similaire sont prévus pour l'année en cours. Toutefois, la crise du Covid-19 devrait également contraindre DACHSER à revoir ses objectifs, comme l'explique Bernhard Simon : « L'impact final sur notre activité est difficile à prédire ; tout ce que nous pouvons faire à l'heure actuelle est de réévaluer chaque jour la situation et de réagir avec agilité et flexibilité. La diminution des volumes dans le secteur des produits industriels est inévitable, compte tenu des limitations actuelles de la vie économique, plus particulièrement en Espagne et en France. Or, si nous avons diversifié notre portefeuille de services et notre clientèle de façon ciblée, c'est afin de pouvoir nous adapter aisément à un nouveau cadre. En tant que logisticien, nous faisons partie des acteurs d'importance systémique pour l'approvisionnement de base dans le secteur des denrées alimentaires, et nous misons sur une activité assez stable dans ce domaine. »

En 2019, DACHSER est une fois de plus parvenu à augmenter sa part de capitaux propres, la portant à plus de 57 %. Avec des effectifs d'environ 31 000 employés, DACHSER emploie plus de personnes que jamais dans l'histoire de l'entreprise. « Nous en sommes très fiers, car nos collaboratrices et collaborateurs constituent le moteur et le pilier central de nos activités de prestataire. La protection de l'emploi est un objectif prioritaire en 2020, conclut Bernhard Simon. Pour les distributeurs comme pour les sous-traitants, nous souhaitons rester un partenaire stable et fiable. En proposant des prix stables et une rémunération équitable, nous réussirons ensemble à surmonter la crise du Covid-19 et à poser les jalons d'une croissance future. »

Contact Raisa Mertens